Un travail mené autour de la question des Pères et des Repères. Vastes questions aux multiples réponses.

Une forme théâtrale construite à partir d’improvisations autour de confessions personnelles et de situations données, d’un travail d’écriture et du montage de scènes extraites de pièces de théâtre, poèmes ou romans (Franz Xaver Kroetz, Pier Paolo Pasolini, Michel Houellebecq, Thomas Bernhard, Franz Kafka, Romain Gary, Joel Pommerat) traitant des relations parents-enfants.

Il s’agissait enfin de mettre en scène, en miroir et en résonance, toute cette matière accumulée pour raconter l’histoire du groupe. Être au monde, mettre au monde, se construire avec ou contre, refuser, partir, fuir, apprendre à se retrouver, transmettre…

« J’aime l’idée du groupe et de sa rencontre avec les enjeux des textes et des situations à jouer comme autant de possibilités de se raconter soi même… et de questionner nos humanités. » Brice Carayol, metteur en scène

 

Quelques scènes…

Un fils fuit son père
Une mère persécute sa fille qui n’arrive plus à partir
Un fils veut reconvertir l’exploitation du père mais ce dernier souhaite que rien ne change
Des Lettres au père, des aveux, des secrets… la chape paternelle
Une femme veut donner son enfant
Une autre femme attend son premier enfant comme une promesse de renouveau
Un fils hurle pour fissurer l’image de son père qui l’empêche de vivre
Des regards sur l’enfance
L’apprentissage à aimer et à pardonner
Grandir

REPERES

Atelier théâtre adulte

samedi 12 mai à 20h30

Clermont l'Hérault, au Théâtre


dimanche 13 mai à 18h

Clermont l'Hérault, au Théâtre

1h20

Dès 10 ans

Entrée libre, sans réservation

Mise en scène ..................................................

Brice Carayol

Avec ..................................................

Jean-Pierre Dargaud, Carole Caumil, Line Marcorelles, Daniel Soret, Philippe Harmois, Pascale Birac, Jean-Baptiste Huchet, Rémy Delaunay, Stéphanie Ghibaudot, Hélios Boussemart, Patricia Monjo, Gérard Valéro

Création lumière ..................................................

Laurent Roux