We love arabs est l’histoire drolatique d’un chorégraphe israélien qui a besoin d’un danseur arabe pour créer une pièce porteuse d’un message de coexistence et de paix. On y suit les répétitions de ce spectacle, entre commentaires, indications de mise en scène, réflexions et improvisations. Au fil d’une parodie décapante des clichés chorégraphiques et des stéréotypes ethniques, Hillel Kogan, dans le rôle du créateur auto-glorifié, version grotesque de lui-même, se trouve piégé par ces mêmes idées fausses qu’il prétend combattre.

Afin de prendre de la distance avec une question lourde d’émotions et d’enjeux, Hillel Kogan a choisi de parler avec ironie des relations délicates entre les juifs et les arabes, et du racisme sous-jacent qui en découle. Avec l’humour comme arme de construction positive, ce spectacle est une grande bouffée de générosité. Il dit des choses simples et porte un message humaniste et politique.

Brûlot contre les envolées autosatisfaites de l’art politique, réquisitoire contre les réflexes racistes les plus larvés, We Love Arabs est une entreprise (réussie) de démolition du mur des préjugés.

« Une subtile petite heure durant, on aura vu un artiste se moquer avec esprit de lui-même et tenter d’approcher l’autre malgré ses inconscientes ornières, son ignorance. C’est généreux et piquant dans un espace sombre, hors frontières que les deux danseurs parviennent lentement à faire exploser, éliminant tous les murs possibles entre leurs communautés ». Fabienne Pascaud – Télérama

 

 

WE LOVE ARABS

Hillel Kogan

Farce chorégraphique et politique

jeudi 22 mars à 19h30

Clermont l'Hérault, au Théâtre

1h

Dès 12 ans

Tarifs 13€ / 10€ / 6€ / 4€

Avec .........................................

Adi Boutrous et Hillel Kogan

Lumières .................................

Amir Castro

Soutiens ...................................

Ministère de la culture israélien, Services culturels de l’Ambassade d’Israël à Paris et Israeli Lottery Arts Council