Il y a 20 ans Aimé Jacquet gagnait la coupe du monde et Léa rêvait de devenir comédienne. Aujourd’hui, Aimé Jacquet est entré dans l’Histoire et Léa est restée sur la touche à l’image des footballeurs remplaçants.

Partant de ses débuts chaotiques de comédienne, réalisant des parallèles entre théâtre et football, Léa Girardet interprète toute une galerie de personnages pour parler d’exclusion sociale et de persévérance face à l’échec.

Sur le banc de touche, on trouve des incertains, des timides, des maladroits, des sensibles, des trop sensibles, des douteux, des précaires, des suiveurs, des rêveurs…Drôle et touchant à la fois, Le syndrome du banc de touche met en lumière ces seconds rôles qui espèrent, chaque jour, rentrer sur le terrain.

En se demandant quelle peut être la beauté de l’échec dans une société où la performance, la concurrence et la réussite nous sont données comme les seules lignes de conduite valable, le spectacle est une déclaration d’amour à la loose et à tous ces moments de doutes qui nous poussent chaque jour à devenir la personne qu’on devrait être.

Le Syndrome du banc de touche

Compagnie ACME / Le grand chelem
Théâtre, football, fraternité
samedi 19 mars 2022 À 20h30 Clermont l'Hérault, au Théâtre
1h
Dès 12 ans
10€ / 6€
Ecriture et interprétation
......................................................................................................
Léa Girardet
Mise en scène
......................................................................................................
Julie Bertin
Regard Chorégraphique
......................................................................................................
Bastien Lefèvre
Créateur son
......................................................................................................
Lucas Lelèvre
Création lumières
......................................................................................................
Thomas Costerg
Création costumes
......................................................................................................
Floriane Gaudin