Corps en révolution

Au départ de ce spectacle, il y a la question de nos corps. Ces corps avec lesquels nous vivons chaque jour, toute notre vie durant, comme nous pouvons. Ces corps qui sont – de notre naissance jusqu’à notre mort – amenés à changer, à se détériorer, à s’améliorer parfois. Qui conditionnent en tous cas notre rapport au monde, aux autres, à notre propre vision de nous-mêmes.

À travers des témoignages de personnes ayant vécu des bouleversements dans leurs corps, nous rendrons un humble hommage à tous ces corps quotidiens qui sont les nôtres.

« Je crois qu’aujourd’hui ça y est
Je peux enfin le dire
J’ai réussi à faire sortir la biche qui était en moi » (extrait de témoignage) 

  • Tout public, à partir de 8 ans
  • Représentations : Samedi 18 juin, de 17h à 18h30, et Dimanche 19 juin, de 16h à 17h30

Mise en scène : Raphaëlle Bouvier (montage du texte et direction d’acteur·ice·s) et Leonardo Montecchia (mise en corps, danse et mouvement)

Distribution :  Célia Argenson, Hélène Austruy, Aurélie Arnone, Agnès Bœuf, Sylvie Bourdon, Line Charraud, Betty Coulomb, Sally Felmann, Nina Marcos, Antonio Stievano, Gérard Valero


Manège(s)

Durant 7 week-ends, nous avons travaillé sur des extraits de 3 pièces et 1 recueil poétique. 4 univers, 4 tentatives de faire du théâtre.

« Grand manège » de Stéphane Jaubertie, pièce d’anticipation tragi-comique où chaque matin, un chef transitoire s’amuse à distribuer de nouveaux rôles sociaux à chacun.

«  Opéra panique » d’Alejandro Jodorowsky  où les questions existentielles d’un optimiste forcené et d’une pessimiste endurcie émergent au milieu d’un tas de chaises.

«  Boxon(s) » : de Stéphane Jaubertie : les déboires d’un acteur et d’une vendeuse de rêves. Le Père Peluche et sa fille qui ne mange pas. La serveuse, l’homme d’en haut et l’assistante. Un terrain de jeu foisonnant et des figures aux nuances burlesques, absurdes et cyniques.

« Elles sont au service » de Fabienne Swiatly : kaléidoscope où  l’on peut voir apparaître autant de femmes exerçant un métier du soin, du don, de l’assistance : caissières, infirmières, femmes de ménage, nounous, prostituées, ouvrières, sages-femmes…C’est le corps de ces travailleuses qui est mis en jeu. Un jeu inégalitaire, invisible mais indispensable.

Quatre formes théâtrales qui se font écho avec pour cible, l’absurdité d’une condition humaine que l’on arrive de moins en moins à définir et appréhender. Le pire étant toujours en dessous de la réalité.

Manège(s), comme une machine à jouer au service d’un groupe qui de week-end en week-end s’est emparé avec joie et engagement d’un art théâtral toujours aussi indispensable.

  • Représentations : Samedi 18 juin, de 19h30 à 21h, et Dimanche 19 juin, de 19h15 à 20h45
  • Concert de l’école de musique municipale de Clermont l’Hérault : Dimanche 19 juin, de 17h30 à 19h

Avec Klara Boisseau, Cécile Bonnerue, Hélios Boussemart, Jean-Pierre Dargaud, Isabella Dupré Stieveno, Stephanie Ghibaudo, Philippe Harmois, Jean-Baptiste Huché, Line Marcorelles, Patricia Monjo, Catherine Prallet, Apolline Rome Juan, Hélène Tallon et Marilou Valero

 

Les Fourmis

Restitutions Ateliers Adultes/Ados
samedi 18 juin 2022 À partir de 17h Au Théâtre dimanche 19 juin 2022 À partir de 16h Au Théâtre
Tout public
Entrée libre