SAVOIR ENFIN QUI NOUS LISONS

Des rencontres avec des auteurs et des autrices, pour découvrir leurs livres et les parcours de ces hommes et femmes qui écrivent

 

Savoir enfin qui nous lisons*

En collaboration avec Le Sillon, le Réseau des bibliothèques poursuit l’organisation de rencontres avec des auteurs. Dans une bibliothèque ou dans un domaine viticole, autour de petites tables en dégustant un verre de vin, on vous propose d’assister à un échange pour savoir enfin qui nous lisons. Cette année Gérald de Murcia (bibliothèque de Lieuran-Cabrières) et Lucie Ambrosi (coordinatrice du Réseau) mèneront l’entretien avec les écrivains invités et nous feront découvrir une personnalité, un parcours, une vision du monde, un style d’écriture…

Les échanges seront ponctués de lectures par des comédiens et se termineront autour d’un buffet partagé.

Gratuit / Venez avec quelque chose à partager pour le buffet

 

* Titre inspiré du spectacle Savoir enfin qui nous buvons de Sébastien Barrier, avec son aimable autorisation


Sylvain Prudhomme

Par les routes (Gallimard)

Sylvain Prudhomme a passé son enfance à l’étranger (Cameroun, Burundi, Niger, Ile Mauricie) avant d’étudier les lettres à Paris où il obtient une agrégation de lettres modernes. Il a dirigé un Centre culturel français en Casamance. Auteur de reportages comme Africa queen, (sur les salons de coiffure africaine à Paris) ou La vie dans les arbres, il tient une chronique mensuelle dans Libération.

Dans Par les routes, son dernier roman, pour lequel il a reçu le Prix Femina et le Prix Landerneau, il raconte la force de l’amitié et du désir, le vertige devant la multitude des existences possibles. C’est son roman le plus personnel.

« Ecrit à la première personne, ce n’est pas pour autant un ouvrage autobiographique, dit-il. Malgré tout, les personnages de l’auto-stoppeur, de Marie ou de Sacha, chacun est une partie de moi, cela permet d’explorer des possibilités de vie. »

Lieuran-Cabrières Ancienne école / Jeu. 7 Oct. 19h


Guy Boley

Quand Dieu boxait en amateur (Grasset)

Né en 1952, Guy Boley a été maçon, ouvrier d’usine, chanteur des rues, cracheur de feu, acrobate, saltimbanque, directeur de cirque, funambule à grande hauteur, machiniste, scénariste, chauffeur de bus, garde du corps et cascadeur, avant de devenir dramaturge pour des compagnies de danse et de théâtre.

Dans Fils du feu, son premier roman, lauréat de sept prix littéraires le narrateur parle d’un temps qui n’est plus, de ses parents morts et oubliés auxquels il redonne vie le temps du souvenir.

Son deuxième roman Quand Dieu boxait en amateur (2018) est consacré à son père, René Boley, forgeron bisontin et boxeur amateur. Après sa mort, Guy Boley prend la plume pour lui rendre hommage en lui écrivant le grand roman qu’il mérite : un uppercut littéraire.

Ces deux romans constituent les deux premiers volets d’une trilogie consacrée à ses origines et au monde prolétaire disparu.

Cabrières Caveau de l’Estabel / Sam. 20 Nov. 19h