Editos

Une nouvelle saison qui s’ouvre, c’est la promesse de vivre des moments riches de découvertes, de réflexions, d’émotions et d’échanges. La culture se vit, se partage et enrichit celui qui s’y intéresse, qui s’y attarde et s’en nourrit. La scène nous fait rêver, voyager, rire, pleurer, elle nous ramène à ce que nous avons de plus fragile et de plus fort, notre humanité.

Il est temps de célébrer les arts vivants comme une liberté retrouvée, le fer de lance du vivre ensemble, la trame d’un lien social dont le besoin vital s’est tant fait ressentir ces derniers mois. J’ai voulu pour cela une saison foisonnante, qui résonne sur notre territoire comme le signe de l’ouverture, de l’inclusion, de la célébration de nos racines, de nos différences et de ce qui nous rassemble.

Au détour de la Barrula, l’art se déclame en occitan, le Sillon s’installe à Octon, les spectacles sortent du Théâtre et nous transportent sur les places des villages ou en pleine nature. Cette année, j’ai aussi souhaité qu’un temps fort humour vienne accompagner une programmation déjà abondante de créations, de langues, de lieux et de sons.

Je suis heureux de vous présenter le programme de la saison 2021-2022 sous le signe de l’espoir et de la joie de se retrouver.

Excellente saison à toutes et à tous !

Claude Revel, Président de la Communauté de communes du Clermontais

 


La culture est un cheval qu’il faut enfourcher et galoper avec elle

Le 2 octobre 2020, la Ministre de la Culture déclarait : « la crise nous amène à réinventer la culture, pour qu’elle soit mieux diffusée à l’intérieur des territoires. Je veux décloisonner la culture. Chaque grand outil culturel doit réfléchir à cette mission d’irrigation ». Depuis de nombreuses années, le Sillon a fait sien cette volonté politique culturelle, presque cultuelle.

La programmation de la saison orchestrée par Fabien Bergès et son équipe va encore une fois sillonner et irriguer notre territoire. Belle initiative car seule la culture peut nous faire retrouver confiance en l’avenir.

« L’homme a le choix, laisser entrer la lumière ou garder les volets fermés » Henry Miller

Le projet artistique de l’équipe du Sillon et politique des élus, n’est pas seulement de proposer la lumière, mais aussi de proposer les stratégies qui feront s’ouvrir les volets.

Edith Wharton a écrit « on peut répandre la lumière de 2 façons : être la bougie ou le miroir qui la reflète ». Notre projet artistique n’a pas à choisir, il est les deux à la fois. Les propositions artistiques sont la bougie et notre territoire, le miroir.

La saison qui nous tend les bras devrait être celle d’une refloraison de la vie culturelle un peu euphorique. Des lieux aussi vitaux que les salles de théâtre, de cinéma, les places de village, les chapiteaux et nos chemins de pleine nature, accueilleront sans aucun doute un public trop longtemps sevré et impatient de se voir rendu ce lien social qu’est le spectacle vivant.

« Pour certains la culture est une boucle d’oreille. Pour d’autres c’est une oreille » Jean Claude Carrière

Nous avons entendu votre volonté d’habiter le temps, le temps profond de la culture, de la rencontre, des émotions. Nous vous proposons de descendre dans le temps lui-même, d’en explorer l’épaisseur, la matière, la forme et les métamorphoses. Venez avec nous en sonder les couloirs, les galeries profondes et les diversités. Diversités, car aucune culture n’est supérieure ou inférieure à une autre. C’est précisément par la diversité que l’on fait évoluer le sens du commun.

Théâtre, spectacle de rue, cirque, musique, rencontre autour des langues, et des livres, résidence, infusion… sont autant de couleurs singulières que vous invite à partager cette nouvelle aventure artistique. Nous vous proposons des spectacles légers comme des bulles de champagne, fluides et fugitifs comme un rêve éveillé, une constellation de spectacles différents dont le sillon tracé prend la forme de boucles et de chemins de rencontre. Cette cuvée 2021-22 sera comme notre bon vin : boisée, vanillée, épaisse, riche en goût et en texture.

Nous sommes prêts à tout organiser face à cette éventuelle abondance possible, pour combler vos désirs et les pratiques des artistes. Ce qui nous mobilise c’est ce désir de vous faire retrouver le goût des autres. Cette liesse peut se nuancer d’un zeste d’inquiétudes. L’équipe du Sillon est prête à affronter tous les défis en lien avec l’évolution de la situation sanitaire.

En lisant, vous y croiserez des motifs et thématiques récurrents, avec une gamme renouvelée d’odeur, de couleur, de senteur. Une matière que le public emporte avec lui et qui se nomme poésie.

Claude Valéro, Vice-président de la Communauté de communes du Clermontais, délégué à la culture et au patrimoine


Depuis de nombreuses années, l’équipe du Sillon s’évertue à rapprocher l’art de la population, en multipliant les lieux, les expériences et les occasions de découvrir des spectacles, en sortant des sentiers battus, en tâchant d’aller à la rencontre de tous ceux qui ne poussent pas spontanément les portes du Théâtre.

Tous les ans, la saison se déploie dans douze à quinze des vingt-et-une communes du Clermontais. Tous les ans, de nombreux projets s’inventent avec des associations, des établissements scolaires, des équipes municipales. Il y a eu, entre autres, les Mercredis Court Circuit, La Barrula, les créations partagées dans les collèges de Paulhan et de Clermont, le temps fort Artistes au Lycée, Cucine(s) Lab le projet artistique et culinaire de territoire, Comme à l’entraînement le spectacle né d’une immersion dans des clubs de football… Autant de rencontres possibles entre des artistes et les habitants, autant de manières de faire société, autant de contributions à l’habitabilité du territoire.

Alors, dans cette période, pas encore délestée de la chape d’incertitude qui pèse depuis des mois, que pouvons-nous faire ?

D’abord, continuer à croire aux bienfaits du spectacle vivant. Plus que jamais nous avons besoin d’artistes qui se penchent sur les fragilités de l’homme, qui facilitent la rencontre de l’autre, de l’inconnu. Plus que jamais nous avons besoin de moments qui permettent de mêler plaisir, émotion, réflexion.

Ensuite, persévérer, contre vents et marées, à offrir des possibilités de découverte d’oeuvres artistiques, au Théâtre et aux quatre coins du territoire, sur les places de village et dans les salles des fêtes, sous chapiteau et en pleine nature, dans les rues et aux fenêtres. Même s’il faut faire, défaire, reporter, s’adapter.

Enfin, oser s’aventurer vers des terrains nouveaux qui favorisent la participation de tous. Les Théâtres ne sont pas seulement des passeurs d’oeuvres et de savoirs, mais aussi des lieux permettant de rêver et de vivre des rencontres et des aventures. Comment « faire avec les habitants » et non plus simplement « pour les publics » est une question que nous nous posons désormais constamment. Aussi, vous trouverez régulièrement, au fil des pages de ce programme, des invitations à participer, en prêtant votre fenêtre ou votre salon, en prenant part à un atelier, un stage voire même un spectacle…

Le Sillon se veut un Théâtre en dialogue. Être en dialogue, c’est s’ouvrir aux autres, rejeter la tour d’ivoire, croire en la vertu de la délibération collective et de l’échange. Être en dialogue, cela permet de démystifier la place de l’art dans la société. C’est, en se mettant à portée des autres, mettre l’art à portée de tous.

 

Fabien Bergès
Directeur du Théâtre Le Sillon